L'équipe

Julie Salgues

Formation pratique et théorique

Elle suit sa formation de danseuse interprète au CNSMD de Lyon. Elle s’engage dans des études théoriques au département danse à l’université Paris 8 où elle obtiendra un Master pour son mémoire retraçant le processus d'institutionnalisation du CCN de Montpellier. Elle poursuit ses investigations théoriques en suivant la formation en culture chorégraphique conçue par Laurence Louppe, sur un cursus de 2 ans, à Aubagne. Son mémoire s’intitule, « La professionnalisation du danseur, des processus à l’œuvre »

 

Interprète

Elle travaille avec plusieurs chorégraphes dont Philippe Saire, Clara Cornil. Elle engage une collaboration toute particulière avec trois chorégraphes, Dominique Brun, Nathalie Collantes et Myriam Gourfink. 

Depuis la création Algo Sera en 2000, elle participe à tous les projets chorégraphiques de Nathalie Collantes. Depuis la création de Siléo en 2004, elle danse dans toutes les œuvres de  Dominique Brun. Elle interprète le solo de l'élue en 2014 pour sa création Sacre # 2, une reconstitution du Sacre du Printemps de Nijinski qui tournera jusqu'en 2018, notamment à la Philharmonie de Paris. Elle participe au projet de Dominique Brun Nijinska, voilà la femme dans lequel elle reprend Les Noces de Nijinska, création en 2020. Depuis 2009 et Les temps tiraillés elle participe à plusieurs chorégraphies de Myriam Gourfink. 

Enseignement

Titulaire du Diplôme d’Etat pour l’enseignement de la danse contemporaine. Elle participe à de nombreux projets pédagogiques au sein des compagnies avec lesquelles elle travaille. 

Des Projets au long court

Depuis octobre 2003, elle co-organise avec Philippe Chéhère, le groupe Huntington et Danse pour des personnes touchées par la Maladie de Huntington autrefois appelée « danse de Saint Guy ». 

 

Ateliers du regard ce projet a été initié par plusieurs étudiants de Paris 8. Ces ateliers visent à questionner la pratique du spectateur. Elle mène de nombreux ateliers, notamment, pour Le Prisme, Centre de Développement Artistique à Elancourt, ou encore, pour le festival Les éclats à La Rochelle. 

Des projets singuliers

? J’aurais aimé être Vincent Cassel ? Solo créé au festival Les printemps à Lausanne en 2003.

 

En 2004 elle conçoit avec A.Vlassov les projets chorégraphiques Les Invisibles (Paris Quartier d’Eté) et Chorégraphie pour Engins (Nuit Blanche à Paris, Nuit Blanche à Montréal 2006) avec la participation d’éboueurs professionnels. Ces projets ont été soutenus par la DMDTS du Ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Paris, l’AFAA et l’OFQJ. 

 

des îles soli composés avec les trois chorégraphes avec lesquelles elle collabore depuis longtemps. De si loin créé avec Dominique Brun, J’arrive créé avec Nathalie Collantes , Là avec Myriam Gourfink, création en 2021 au Regard du Cygne pour la Biennale de la danse du  Val-de-Marne. Avec l’aide de l’association Kachashi, la création de ces deux soli a été soutenue par la Drac Île-de-France, en 2019. 

 

La modernité en danse, conférence dansée en collaboration avec Julie Perrin, maitre de conférence au département danse de  l’université Paris 8. 

Edition

« On danse ? » Un livre écrit avec Nathalie Collantes, pour les enfants aux Editions Autrement, (2002).

 

« Histoires d’une petite nymphe » article dans le DVD le faune – le film, ou la fabrique de l’archive projet conçu par Dominique Brun édité et diffusé par le CRDP, (2007).

 

« Lire en dansant », article dans l’ouvrage collectif de l’une à l’autre, édité par contredanse, 2010.

Bourse

Elle a obtenu une bourse de recherche au département patrimoine du Ministère de la Culture. Son mémoire s’intitule « La professionnalisation du danseur, des processus à l’œuvre » (2006).

Philippe Chéhère

Formation pratique et théorique

 

1997, Formation Ex.e.r.ce au Centre Chorégraphique National de Montpellier.
2006 - 2010, Licence et Master au département Danse de l’Université de Paris VIII : développement d’une recherche théorique sur Les savoirs du danseur et les pratiques artistiques à l’hôpital. 

En 2015, titulaire du diplôme supérieur en notation Laban au Conservatoire National de Paris.

 

 

Interprète

pour Ted Stoffer, Christian et François Ben Aim, Felix Ruckert. 

Collaboration avec : Shigeya Mori Les voix de Fukushima, Niigata 2012.

Julie Desprairies Paris à l’infini, Paris-Nuit Blanche, 2012. 

et Boris Jacta Monument, jeux d'enfant, La Conciergerie 2016.

 

 

Enseignement et transmission

 

Il participe à de nombreux projets pédagogiques ateliers en hôpital, à l’école, universités, musées, bibliothèques :

1998-2000, ateliers Danse au collège, Montpellier et Perpignan.

2009, Université de Paris VIII, Diplôme Universitaire sur les techniques du corps et le monde des soins, du Département Danse, 

2010-2017, artiste invité à l’Université d’Art et de Design, Yamagata, Japon.
2012-2013, «Danseur transmetteur» de Planetary Dance, conception Anna Halprin, pour l’Atelier de Paris Carolyn Carlson, Le Regard du Cygne - Paris réseau CDC.

 

 

Création

 

1999, I.Médiatic,
2001, Du bleu puisé en vous
2009-2010, Persévération au-dessus des nuages , à l’Atelier de Paris – Carolyn Carlson, soutien de Paris réseau CDC.
2011-2013, 
Transfaunes, création franco-japonaise réalisée à partir de la version du Faune de T.Hijikata. Atelier de Paris – Carolyn Carlson et Bank Art Yokohama.
2015,  
Black Rain,création franco-japonaise pour les 70 ans de la fin de la 2nd guerre mondiale, Hiroshima, avec la Peace Studies Association Japan et Hiroshima City University, autour du travail du photographe Thomas Damm, sur les survivants de la bombe.

 

 

Des projets singuliers

 

Initiateur du projet HD Huntington et Danse, il collabore depuis 2003 avec Julie Salgues pour des personnes atteintes directement ou indirectement par une maladie génétique la chorée de Huntington, à l’hôpital de la Salpêtrière et Micadanses. Une expérience similaire au Japon avec des danseurs Butô, en 2004 a donné lieu à la création d’un film La danse des gruesCe projet a bénéficié d’une résidence ReRc #21 au CCN de Montpellier LR.

Depuis 2005, début d’une séries de performances in situ à l’hôpital, à Micadanses, la Cité des sciences de la Villette, musée Eugène Delacroix :

Dansomanies 2009, Le chahut 2012,  Agitons!  2013, Dansomanies #2, 2016, 

Au bord des couleurs, 2017 au Musée de l'Orangerie.

Nuits, 2018,  Murmurations, 2019- 2020

Depuis 2015, création d’un nouveau groupe Huntington et Danse, au CHU Henri Mondor -de Créteil, avec le soutien de Culture et santé. 

Depuis 2010, il collabore avec David Gil, artiste plasticien, vidéaste, 

 

Echanges franco japonais

 

Depuis 2004, Il développe des échanges chorégraphiques franco – japonais

2010-2011, Chantiers poétiques in progress (Danse, Handicap, Patrimoine, Architecture et Spatialité) une exploration chorégraphique sensorielle de l’espace, de l’histoire et du patrimoine du Japon en collaboration avec l’Université d’Art et de Design de Yamagata (T.U.A.D), l'artiste plasticien Tatsuo Miyajima, le Mot-Museum de Tokyo, et le Morishita Dance Studio.

2013-2019, Un geste caché, au Musée d’Art Fuji de Tokyo.

2014-2019, Performance et ateliers visites dansés pour les enfants et étudiants au Musée de la photographie Ken Domon à Sakata ,avec Ayuko Sato, Japon

 

 

les Artistes associés au projet entre 1998 et 2020 :

 

Un immense merci pour leur précieux soutien et engagement :

David Gil, Plasticien-Vidéaste, conseiller artistique, soutien les expériences de Kachashi en France et au Japon, depuis 2010.  www.davidgil.eu 

 

Laurent Chéhère, Photographe.

François Cotinaud, Saxophoniste-Clarinettiste.


Valentine Quintin, Chanteuse improvisatrice.


Alexandra Sà, Plasticienne.

Estelle Fredet, Vidéaste.

Jean François Lançon, Egorthérapeute et plasticien vidéaste.

Madeleine Abassade, retraitée, danseuse-chorégraphe, journaliste, ancienne chargée d'action culturelle en milieu psychiatrique, conseillère artistique accompagne à bras le corps  le développement théorique et pratique de Kachashi depuis de nombreuses années.

Véronique Ray, danseuse (en forêt), conseillère artistique soutien le développement de Kachashi depuis de nombreuses années.

membre du BUREAU de l'association KACHASHI :

Présidente : Madeleine Abassade
Trésorière : Aude Charton
Secrétaire : Véronique Ray

Merci aux membres et membres du bureau pour leur fidèle soutien !!