la danse du détour

回り道 の ダンス

création 2018 - 2019

Poursuite et développement des échanges franco japonais. 

 

Pour ce nouvel échange culturel franco-japonais (les 15 ans), notre objectif est de continuer, sous de nouvelles formes, à créer et consolider des ponts entre l’hôpital et l’art : la danse contemporaine avec le public, afin de favoriser l'accès à l'art pour des personnes qui en sont éloignées. 

 

Nous proposerons de nouveaux « parcours chorégraphiques » avec une séries d’ateliers et des spectacles interactif, conférences, dans divers lieux, pour les personnes touchées par les maladies de Parkinson, Huntington, habitants de Minamata (par le mercure) et des rescapés de la bombe...


Pourquoi le détour ?

Ce qui lie ces groupes (avec ces différentes pathologies) c’est le combat de tous contre l’isolement, la discrimination, l’oubli, pour certains la reconnaissance de leur statut.

Danser avec eux, les faire danser, performer dans des lieux marqués par l’histoire, c’est une façon de détourner leur histoire… Tous les corps (malades, vieux..) ont le droit de citer, ont le droit de danser…

Voir et être vu, lutter contre les préjugés (dans certaines rues de villages on pense encore que la maladie du mercure est contagieuse..)

Le travail dans la durée, en France comme au Japon (depuis 2004) permet de développer de vrai liens, et d’avoir une connaissance solide des pratiques les plus profitables pour les personnes malades…

Avec le temps on apprends à danser à coté de, on ne peut pas toucher l’autre tout de suite, parfois, on danse à coté de, au bord de soi même, à coté de l’autre. Sans être frontal, mais en cherchant les lignes, les détours.

Le détour crée l’accès. A coté du temps, de l’espace,

La danse permet de créer des détours. Dans ces rencontres nous chercherons à écrire une poésie du geste du malade.

Imprégné par le pays de la ''subtilité" du sens, comme le Japon, comment celui dont le geste dysfonctionne s’appuie-t-il dans sa danse sur l’art du détour ?

MINAMATA 

Création spectacle

19, 20, 21  Mai 2019

OSAKA

ateliers, 22, 25 Mai 2019

HIROSHIMA

conference, ateliers,

26, 31  Mai 2019

MINAMATA 

avec le soutien :

Minamata Disease Municipal Museum 

Sojo university  

Kumamoto

 

la fondation Franco Japonaise Sasakawa

Merci à tous les participants pour leur précieux soutien 

photos :  

Nonoko Kameyama

Jin Akutagawa

Création à Minamata 2018- 2019 au Minamata Disease Municipal Museum

création 2018, version avec les étudiants du collège international de Miyazaki,  Nov 2018

Coordinateurs du projet 2018 :

Aya Kasai, professeur de Miyazaki, coordinatrice du projet et traductrice.

Samedi 3, Dimanche 4, Lundi 5 Novembre 2018

19, 20, 21  Mai 2019, au Minamata Disease Municipal Museum

(spectacle en deux parties au musée et dans l'ancien siege de l'Usine Chisso)

Coordinateurs du projet à Minamata 2019 : Rie Harada, 

Aya Kasai, professeur de Miyazaki, coordinatrice du projet et traductrice.

Masae Yuasa, de l’université d’Hiroshima et coordinatrice et traductrice

Akiyo Shimizu, danseuse de Fukuoka.

Akiko Ishihara, danseuse et professeur à Kumamoto.

Hidemi Kuroki, danseuse

Mika Yamaguchi, danseuse therapeute

Yasuyuki Saegusa, professeur à Sojo university Kumamoto, et ses étudiants.

 

Soutien : Masanori Hanada 

Merci à tous les participants, étudiants, et bénévoles des associations et musées de la région !

Spectacle avec des victimes, familles, danseurs, dans le site en ruine de l’ancien siège social de l’usine Chisso,

Spectacle  avec des victimes, familles, danseurs, au Minamata Disease Municipal Museum